Un entrepreneur, s’il a des idées souvent très pertinentes, n’a pas toujours les financements nécessaires pour les mettre en œuvre. Le business plan est un document écrit qui a pour objectif de convaincre des banquiers ou des investisseurs d’accorder des financements à votre entreprise.  Si le business plan est avant tout un document commercial qui doit viser à convaincre les financeurs, mais il a aussi un usage interne et sert à mieux formaliser votre projet. Même si sa rédaction peut prendre les allures d’un parcours du combattant, le business plan est indispensable pour mener votre aventure entrepreneuriale.

Qu’est-ce qu’un business plan, en deux mots ?

Business plan se traduit en français par « plan d’affaires ». Le terme anglais est de loin le plus utilisé.

Un business plan est un document écrit de plusieurs pages destiné aux investisseurs ou aux banquiers – c’est-à-dire aux « financeurs ».

Son objectif est triple :

  1. Le business plan sert premièrement à décrire dans le détail le projet. En quoi il consiste ? Quel est votre secteur d’activité ? Quel marché visez-vous ? Quelle est la demande pour vos produits ou services ? En quoi votre projet apporte une valeur ajoutée par rapport à la concurrence ? De quelle équipe vous disposez pour mener à bien ce projet entrepreneurial ?
  2. Le business plan sert deuxièmement à convaincre vos potentiels financeurs de la pertinence et de l’intérêt de votre projet. Le business plan doit être envisagé comme un support de communication utilisé pour démontrer que 1/ Votre projet est pertinent et « faisable » et que 2/ Ses perspectives de rentabilité sont non seulement réelles mais aussi élevées. Dans un plan d’affaires, vous devez faire la promotion de votre projet.
  3. Enfin, le business plan résume les différentes étapes de mise en œuvre de votre projet, c’est-à-dire votre plan d’actions. Le plan d’actions est l’occasion d’indiquer à vos potentiels financeurs de quelle manière vous utiliserez leur argent et de crédibiliser votre projet.

La manière dont vous rédigez votre business plan et son contenu peuvent peser lourdement sur la décision finale de vos investisseurs ou de votre banquier. D’où l’importance de prendre le temps de bien le rédiger !

Quelques précisions sur le business plan

On ne vous demande pas, dans un business plan, de vous projeter dans 10 ans. L’horizon du business plan est de trois ans en général – ce qui est déjà beaucoup. Vous devez inclure dans votre document un plan de financement et un compte de résultat prévisionnels pour les trois premières années d’exercice. Dans le courant du mois, notre article « Comment structurer et rédiger votre business plan ? » vous expliquera  dans le détail tout ce que doit contenir votre business plan.

L’objectif du business plan n’est pas le même suivant que son destinataire est un banquier ou un investisseur. Un banquier cherche avant tout à savoir si vous serez en mesure de rembourser le crédit qu’il vous octroie. Il s’intéresse avant tout au réalisme et à la viabilité de votre projet. Un investisseur en fonds propres raisonnera un peu différemment. Il cherchera surtout à savoir si votre projet a du potentiel et quelles sont ses perspectives de rentabilité (le ROI). L’objectif et la construction du business plan diffèrent donc légèrement suivant la nature du destinataire – banquier ou investisseur.

Le business plan n’est pas seulement un outil de communication destiné à vos financeurs. Vous devez envisager ce document comme une opportunité pour développer votre idée entrepreneuriale, formaliser votre projet et définir votre stratégie. Il est l’occasion pour vous de transformer une idée – par définition plus ou moins abstraite – en un projet concret et chiffré. Il vous saura aussi très utile ultérieurement lors de la phase d’exécution de votre projet pour faire si vous êtes en phase avec vos objectifs initiaux. Le business plan a finalement un double objectif : externe et interne.

Très prochainement sur ce thème, tout pour savoir comment structurer et rédiger votre business plan.