Les banques, pour vous accorder un prêt, doivent être sures d’être remboursées. Pour limiter les risques de défaut, elles exigent souvent des garanties et des cautions. Sachez qu’il existe des organismes professionnels en mesure de se porter caution pour votre prêt.

Cautionnements et garanties : de quoi s’agit-il ?

Une banque est une entreprise comme une autre. Lorsqu’elle accorde un prêt à une entreprise ou un particulier, elle cherche avant tout à savoir si la personne qui sollicite le prêt sera en mesure de le rembourser.

Pour cela, elle évalue la situation financière du demandeur (= vous). Dans le cadre d’une demande de prêt professionnel, elle évalue aussi la solidité du projet, votre motivation, votre expérience, vos compétences.

Dans la plupart des cas, la banque réclame également des garanties. Il est même très rare qu’une banque prête sans garanties. Il existe plusieurs sortes de garanties :

  • L’hypothèque, qui permet à la banque de récupérer le bien financé en cas de défaillance de l’emprunteur.
  • Le nantissement et le gage.
  • Les cautions : une personne (ou plusieurs personnes) s’engage à rembourser le prêt à votre place en cas de défaut de remboursement de votre part.

 La garantie est une notion plus générale que celle de cautionnement. En fait, le cautionnement est un type de garanties parmi d’autres.

Les garanties et cautionnements dans le cadre d’un prêt professionnel

Les garanties et cautionnements sont presque toujours nécessaires dans le cadre d’un prêt bancaire. Depuis la crise de 2007-2008 et les nouvelles règles bancaires (Bâle 3), il est très rare qu’une banque accorde un prêt sans exiger une forme de garantie.

Plus votre dossier est risqué, plus les garanties exigées seront importantes. Pour évaluer le degré de risque de votre dossier, la banque évalue :

  • Votre profil, c’est-à-dire vos compétences, votre expérience, votre motivation, etc. Ce sont des critères plus ou moins subjectifs qui ont une importance beaucoup plus importante que ce l’on pourrait croire.
  • Votre projet entrepreneurial. Pour évaluer la viabilité et la crédibilité de votre projet, la banque examine votre business plan.
  • Votre situation financière et votre capacité de remboursement. Plus votre situation financière est délicate, plus la banque sera réticente à vous octroyer un prêt.