Le « love money », c’est l’argent des amis, de la famille ou de l’entourage. Il s’agit d’une source de financement à envisager pour lancer votre entreprise.

Le love money, ou comment mettre ses proches à contribution

L’expression de love money, née dans les années 1960 aux Etats-Unis, est difficilement traduisible (l’ « argent de l’amour »…), mais le concept est on ne peut plus simple :

il fait référence aux contributions de vos proches – famille, amis, autres relations – dans le financement de votre entreprise. On parle aussi parfois des 3C, pour cousins, copains et cinglés !

Il est parfois plus simple, lorsque l’on est un jeune entrepreneur, d’obtenir des financements auprès de personnes de confiance qu’auprès d’un établissement bancaire. C’est le principal avantage du love money pour les entrepreneurs.

Le recours au love money intervient dans la majorité des cas une fois que vous avez fixé votre apport personnel, et avant le recours à l’argent de tiers (banques et/ou business angels). En France, on estime qu’environ un quart des jeunes entrepreneurs font appel à cette source de financement. Les montants concernés par le love money sont en général assez faibles –  de quelques centaines à quelques milliers d’euros.

Lorsque vous ne disposez pas d’un capital personnel suffisant, le recours au love money peut être une solution pertinente pour :

  • Financer une partie de votre projet entrepreneurial et de votre besoin en fonds de roulement. Le love money vient renforcer vos capitaux propres.
  • Confirmer la pertinence de votre projet et acquérir une plus grande crédibilité auprès des banques et des investisseurs. Il est plus facile de convaincre un investisseur professionnel lorsque vous avez déjà convaincu des investisseurs proches. Dans le même sens, plus vos capitaux propres sont importants, plus il est facile d’obtenir un prêt bancaire.

Vos proches peuvent aussi trouver de l’intérêt à participer au financement de votre entreprise. Le love money est  en effet encouragé en France depuis le début des années 2000 et bénéficie d’incitations fiscales non négligeables :

  • Réduction d’impôt sur le revenu jusqu’à 18% du montant investi (plafond de 50 000 euros pour une personne, 100 000 euros pour un couple) si la société a moins de 5 ans et emploie moins de 50 personnes.
  • Réduction d’ISF égale à 50% du montant de l’apport dans la limite de 45 000 euros.

Conseil : n’hésitez pas à mettre en avant ces avantages fiscaux pour convaincre vos proches d’investir dans votre entreprise ! Malgré tout, il faut que vos proches soient conscients qu’en cas d’échec ils risquent de tout perdre. Soyez transparent sur ce point.

Dans un prochain article,  nous verrons quels sont les différents types de love money et leurs risques spécifiques.