Comme vous l’avez vu dans l’article « l’esprit d’équipe, au cœur de la dynamique entrepreneuriale », une dynamique d’équipe positive est un facteur fondamental dans le succès d’une entreprise qui démarre.

Voici 7 conseils ou techniques pour améliorer rapidement la productivité de votre équipe et y impulser une dynamique positive.

#1 « Rien n’est acquis et tout reste à faire »

La cohésion d’un groupe fluctue dans le temps au gré des événements, des facteurs externes et internes. Il faut en être très conscient. Rien n’est jamais acquis. Développer la cohésion d’une équipe suppose un travail quotidien, des efforts de tous les jours. Les habitudes de travail définies au début du projet doivent être maintenues. Fuyez tout relâchement.

#2 Avoir confiance en soi ne suffit pas

La confiance en soi est le principal facteur de développement personnel. Elle donne des ailes et permet de faire des choses incroyables. Mais pour impulser une dynamique d’équipe efficace, la confiance en soi doit s’accompagner d’une confiance dans le groupe.

Car la confiance qu’a une personne en elle-même peut générer du conflit dans l’équipe. Lorsque l’on a confiance en soi, il y a toujours le risque que l’on tende à imposer ses vues aux autres membres. La confiance de soi dégénère alors en hyper-individualisme facteur de déstructuration du groupe.

#3 Organiser des réunions rituelles pour développer les échanges

Nous l’avons vu, la cohésion sociale est un facteur essentiel à la dynamique de groupe et à l’esprit d’équipe. Organisez régulièrement des réunions entre les membres de l’équipe pour que chacun puisse exposer l’avancée de son travail, les problèmes et les imprévus rencontrés au cours de la semaine écoulée, les idées nouvelles qui lui sont venues…Vous pouvez transformer ces réunions en véritables rituels, en fixant l’heure et le jour de ces rendez-vous (tous les lundis à 10 heures par exemple).

Les réunions permettent de désamorcer les conflits, les tensions et les divergences de vues, de trouver des compromis afin de préserver l’équilibre et la cohésion de l’équipe. Les réunions sont aussi l’occasion de se motiver les uns les autres, de réfléchir ensemble, de faire circuler l’information, de renforcer les liens et de remotiver ceux qui en ont besoin.

#4 Tirer profit des outils de travail collaboratif

Il existe de plus en plus d’outils en ligne de gestion de projet en mode collaboratif, comme Trello ou Slack. Ces outils permettent de définir des « To Do Lists » claires et donnent à chacun la possibilité de suivre le travail de ses co-équipiers en temps réel. C’est idéal pour la circulation de l’information, et pour la coordination du travail de chacun. Pensez à les utiliser. Très fonctionnels, ces outils sont globalement très simples à prendre en main. Vous y prendrez rapidement goût, vous verrez !

#5 Construire un tableau de bord pour suivre les objectifs

Une équipe, pour rester soudée et motivée, doit se fixer des objectifs communs et chiffrés. Les objectifs doivent être clairs et définis dès le départ. Et surtout : ils ne doivent pas être perdus de vue en cours de route !

Nous vous conseillons vivement de construire un tableau de bord (un spreadsheet partageable par exemple), listant les différents objectifs à remplir sur une période de temps donné, de le tenir à jour et de faire un point sur le suivi des objectifs à chaque début de réunion. Le tableau de bord est une excellente manière de toujours garder en tête les objectifs fixés dans son travail et de maintenir l’implication de chacun.

#6 Définir clairement les rôles

Chacun, en rejoignant une équipe pour un projet entrepreneurial, apporte son savoir-faire, son savoir-être, son histoire, ses valeurs, ses compétences, son identité. La diversité des profils est ce qui fait la force d’une équipe. Pour que chacun puisse donner le meilleur de lui-même dans son domaine de compétence, vous devez définir clairement les rôles dès le début.

Cette répartition permet d’optimiser la distribution des tâches et d’éviter que certains membres de l’équipe perdent du temps sur des actions dans lesquelles ils ne sont pas les productifs. La cohésion d’une équipe est aussi le fruit de la reconnaissance des compétences et des rôles de chacun.

#7 Organiser des activités en dehors du travail

C’est une bonne manière de souder l’équipe. Les activités extra-professionnelles entre les membres de l’équipe (sorties, activités culturelles, sportives…) permettent de sortir du cadre habituel de la relation de travail et de renforcer les liens. C’est aussi l’occasion de découvrir une nouvelle facette de la personnalité de ses co-équipiers et de se découvrir des centres d’intérêts communs.

Un dernier petit conseil pour conclure cet article: choisissez des locaux de travail conviviaux, confortable et sain. Travailler au sein d’un cadre dans lequel on se sent bien a une importance qu’on néglige souvent…à tort !

Partager cet article :