En tant qu’entrepreneur, votre profil psychologique, votre inconscient ou le contexte dans lequel vous créez votre entreprise ont un impact important sur les processus qui vous conduiront à découvrir l’idée maîtresse de votre projet. Derrière tout projet entrepreneurial, il y a une idée. De la pertinence de votre idée d’entreprise dépend en grande partie votre (futur) succès. Mais attention, une idée pertinente n’est pas forcément une idée révolutionnaire.

Le profil « observateur » et le profil « analyste » 

Il y a grosso modo deux profils d’entrepreneurs : les observateurs et les analystes.

Certains d’entre vous ont surtout un sens aigu de l’observation et une imagination créative. Vous avez notamment la faculté de trouver de nouveaux usages à des objets ou des procédures existantes. Bravo ! Cela vous permet de découvrir des opportunités de marché avant les autres. Vous êtes un observateur.

D’autres sont férus d’analyse macro-économique. Certains étudient au peigne fin la transformation d’un secteur, d’autres réalisent une veille rigoureuse de l’évolution du commerce de biens et services à l’international, des dépôts de brevets ou de toutes les autres sources rendant compte de l’évolution de l’activité économique. Ceux-là (vous êtes concerné ?) sont des analystes !

Suivant que vous répondiez à l’un ou l’autre de ces profils, vous trouverez probablement votre idée maîtresse suivant des chemins différents. Mais quoiqu’il en soit, il existe une base commune et cruciale partagée par tous les créateurs d’entreprise : la curiosité intellectuelle et l’ouverture d’esprit.

La probabilité que vous rencontriez une opportunité est directement liée à votre ouverture d’esprit. Un entrepreneur qui se respecte témoigne d’un intérêt constant et passionné pour ce qui se pratique ailleurs. Il sait s’adapter au changement continu du marché et développe jour après jour un esprit d’analyse et de synthèse. Tous les entrepreneurs dignes de ce nom ont pour point commun cette ouverture d’esprit, cette volonté d’apprendre toujours de nouvelles choses. C’est ce trait de personnalité qui permet in fine de trouver des idées d’entreprise pertinentes et réalistes.

Si vous ressentez ce besoin d’entreprendre, vous devez adopter cet état d’esprit. C’est le plus important. Les méthodes d’entrepreneuriat et les connaissances théoriques viennent après.

Cette ouverture d’esprit, cette attention portée à la réalité économique et à ce qu’elle contient de virtualités se travaillent, comme toute chose.  Cela suppose un entraînement, un véritable entraînement mental qui vous permettra de contracter les bonnes habitudes.

Il ne s’agit par contre pas de fétichiser sur l’innovation absolue ou de fantasmer sur la créativité ou le génie. Vous devez aborder tous ces sujets de manière professionnelle et sans cesse garder les pieds sur terre. Si l’entrepreneur doit être ouvert d’esprit et créatif, il ne doit jamais oublier de garder les pieds sur terre. L’entrepreneur qui réussit, c’est celui qui réussit à allier la créativité au pragmatisme, le « délire » au sens du réel. Et comme nous l’avons vu dans l’article Une idée d’entreprise est elle forcément révolutionnaire?« , souvenez vous que la majorité des grands succès entrepreneuriaux sont le fruit d’évolutions et non de révolutions dans l’offre de produit ou de service.